Comment augmenter tes chances de réussite quand tu lances ton entreprise ?

Fais les choses à l’envers. Teste ton idée avant de la créer, vérifie que la demande existe avant de créer ton offre. Une bonne stratégie est de se comporter comme si ton idée était déjà concrétisée, et d’aller en parler autour de toi.

Tu peux tester le potentiel de ton idée de plein de manières différentes, mais en voici quelques-unes.

Premièrement, tu peux participer à des concours pour start-up. Tu pourras avoir l’avis de personnes expérimentées en entrepreneuriat, par le biais du jury qui note les différents projets. Tu auras également le feedback d’autres jeunes entrepreneurs, ce qui te permettra d’améliorer ton idée. Attention, la réussite en concours n’est pas une garantie de réussite sur le marché, mais cette solution te permet de mesurer le potentiel de ton idée.

Deuxièmement, tu peux participer à des “networking” dédiés à l’entrepreneuriat. Tu pourras discuter avec d’autres entrepreneurs et récupérer leurs avis. En plus de cela, ton réseau personnel augmentera, et tu pourras toujours y recourir en cas de besoin dans le développement de ton projet. How I Met My Cofounders organise ce genre d’évènements.

Enfin, tu peux très facilement créer une façade, à savoir une page Facebook et un (faux) site internet, pour mesurer l’intérêt que suscite ton idée. De cette manière, tu vérifies que tu peux effectivement avoir des clients, et rentabiliser ton idée. Dans le cas où tu reçois de la demande, il te suffit d’informer les personnes intéressées que ton projet n’est pas encore abouti, mais qu’il est sur la bonne voie. (Des outils existent pour créer très facilement une présence en ligne, comme Strikingly par exemple).

Deux remarques :
Premièrement, si tu as peur que l’on te vole ton idée car tu l’aurais trop exposée, dis toi deux choses. La première, c’est que tu n’es pas le/la seul(e) à avoir eu cette idée, et que quelqu’un d’autre est probablement en train de travailler dessus. La deuxième, c’est qu’un entrepreneur doit partager son idée, et ne pas craindre de recevoir des critiques pour pouvoir l’améliorer et espérer réussir.

Deuxièmement, et comme on en a parlé dans l’interview de Nouvelle Ecole, le meilleur feedback est celui que te donnent tes clients. Au delà de “faire semblant”, tu peux utiliser un MVP (Produit Minimum Viable) pour réellement tester ton idée sans prendre trop de risque, pour ensuite prendre le feedback de tes utilisateurs, et améliorer ton produit. C’est ce qu’on appelle la méthode Lean.